RB-47. Un cas incontournable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RB-47. Un cas incontournable.

Message  Mantell le Ven 21 Mai - 21:53

flower


Posté le 10/01/2007 11:44:23
Profil Editer ce message Send a private message to Mantelus
.PREUVE N°1.




UN CAS INCONTOURNABLE:
............................



http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168452110.jpg




Le cas du ERB-47 du Blue-Book.

17 Juillet 1957.

Le rapport "COMETA" confirme:

Enquéte par le physicien J.MacDonald publiée en 1971
dans la revue "Astronautics and Aeronautics".

Cette enquéte fut confirmée en 1997
par le chercheur en techniques aerospatiales Brad Sparks.



Nous sommes donc ici,en présence
de ce que nous pouvons sans complexe,
nommer:

Une "preuve" incontournable de la materialité des ovni.

En effet,en étudiant chaque détail de cette observation,
en tenant compte des enregistrements effectués
tant dans le domaine magnétique
(Radar de l'aéronef/Radar/Sol,fréquences de rayonnement,
enregistrement de toutes les données visuelles
tant par film que par enregistreur ECM.)
que par les témoignages de pilotes et opérateurs
trés expérimentés aussi bien en vol
qu'au Radar basé au sol...!

Nous pouvons donc en conclure,sans aucune contestation possible,
que la matérialité de l'engin observé est parfaitement prouvée.


Ce document extirpé du Blue-Book(Rapport/Condon.)
sera récupéré par les militaires français
comme base de données pour les observations
du futur de notre Défense aerienne.

Le rapport "Cometa" traite cette observation en détail,
en page 40.(Edition du rocher.).

.................................................








http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168425955.jpg


http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168426069.jpg


http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168426203.jpg


http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168426321.jpg



http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168426485.jpg



http://pic.aceboard.net/img/81032/1685/1168452110.jpg




A votre disposition,pour répondre à vos questions.

Bonne lecture à vous tous.!!!!
avatar
Mantell
Admin

Messages : 413
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Re: RB-47. Un cas incontournable.

Message  Mantell le Sam 4 Juin - 5:31

flower

Un exemple de réponse aux sceptiques par J.CURNONIX du forum de Benjamin:

..............
Sujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard Aujourd'hui à 05:43
Bonjour Antony s,

Merci pour votre MP signalant une réponse de Gilles F. sur le forum SO.
(voir page 14 message 209 via le lien
http://sceptic- ovni.forumactif.com/t1287p195-livre-roswell-rencontre-du-premier-mythe )

Le même type d’objections/arguments avait été utilisé notamment par lak, maxbill et NEMROD34 à la mi-août 2007 (bientôt 4 ans) dans le fil d’une discussion d’un autre forum, disparu depuis, Le Forum de l'Ufologie alias JDU, sur lequel j’étais inscrit avec le pseudonyme de jc.

- A) Je fais donc ci-dessous un copié/collé d’une de mes réponses à lak … qui répond aussi à l’objection de Gilles F. (bande S, etc.) :

lak dans son post du Mer Aôu 15, 2007 10:09 pm a écrit:
Il me semble que tu fais là une hypothèse très forte qu'il parait difficile de justifier, à savoir considérer que les différentes phases de l'observation ont toutes la même origine.
L’hypothèse est justifiée par le fait que la durée mesurée des impulsions était de 2,0 microsecondes, avec une fréquence de répétition de 600 Hz (ce qui n’est pas à confondre avec la fréquence du signal (3 GHz) pour laquelle vous avez transmis dans votre post du Mer Aôu 15 2007 4:23 pm le lien d’une page wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Radar#Noms_des_bandes_de_fr.C3.A9quence_utilis.C3.A9es_en_radar ) :

1) les stations au sol émettaient des impulsions d’une microseconde, avec une fréquence de répétition de 166,667 kHz
2) aucun pays ne possédait, ni les USA ni l’URSS, d’avion supersonique capable d’embarquer une source dont le signal possède les caractéristiques observées, sans même parler de l’évolution cinématique.

Citation:
Le signal détecté correspond à un signal radar. oui/non ?
Non, pas d'un radar au sol, avec une durée des impulsions de 2 μs (vs 1 μs) et une fréquence de répétition de 600 Hz (vs 166,667 kHz), ni en vol
Citation:
Un radar avec ces caractéristiques se trouvait exactement à l'opposé de la détection. oui/non ?
Non, pas avec une durée des impulsions de 2 μs et une fréquence de répétition de 600 Hz.

Et le site radar auquel vous faites allusion est celui de Biloxi :

lak dans son post du Mer Aôu 15, 2007 4:23 pm a écrit:
En fait, ça correspond parfaitement aux caractéristiques d'un radar particulier, situé à Biloxi
Or des recherches détaillées de Brad Sparks qui travaille pour le NARCAP à l’évaluation des rapports d'observations d'ovnis radar et radar-visuel, il apparaît que le radar de Biloxi n’était pas opérationnel au moment des faits.
(Voir: B. Sparks, RB-47 Radar/Visual Case, in: The UFO Encyclopedia, J. Clark, ed. 1998, pp. 761-790)

De plus, lorsqu’en fonctionnement, il émettait aux environs de 2800 MHz et non pas à 3 GHz.

Citation:
Le fabricant du matériel explique dans sa documentation que dans certaines conditions réunies sur ledit vol, le matériel peut donner des lectures se trouvant à 180° de l'objet réel. oui/non ?
Cette hypothèse du dysfonctionnement électromécanique pour trouver un explication "up-scope 180°" n’a plus lieu d’être dès lors que le radar de Biloxi n’était pas opérationnel au moment des faits (outre les différences de fréquence de signal, de durée d’impulsion et de fréquence de répétition des impulsions).
Philip J. Klass a pour l’essentiel axé son analyse sur le système géré par Frank B. McClure et "Biloxi / artéfact 180°" (= méthode de la généralisation larvée utilisée par le CSICOP dont il publiait la "Skeptics UFO Newsletter" bimensuelle) et il est nécessaire de lire en entier le résumé de l’étude du NARCAP : le RB-47 s’est déplacé pendant 2 heures, sur 1200 km, pas uniquement au-dessus de Biloxi, et les 2 différents et distincts systèmes ELINT de radiogoniométrie, celui de Frank B. McClure et celui de John J. Provenzano, ont détecté la source tout le long du parcours, en cohérence avec les visuels, laquelle source a effectué des déplacements supersoniques.
Les radars au sol ont détecté la source, en vol, proche du RB-47. Le radar du RB-47 a détecté la source à sa proximité.

Citation:
Je te rappelle que le propos de ton post à la base, auquel je répondais, ne consistait pas seulement à dire qu'il y avait de la MHD dans l'histoire, mais que tu avais là une preuve "de la réalité d’un phénomène physique contrôlé, non identifié, non naturel, non humain, aux performances supérieures aux possibilités humaines connues", je cite.
Ma phrase in extenso :
jc dans son post du Mer Aôu 15, 2007 7:35 am a écrit:
Ce cas, lorsque étudié d’une manière rationnelle, est une authentification nécessaire et suffisante de la réalité d’un phénomène physique contrôlé, non identifié, non naturel, non humain, aux performances supérieures aux possibilités humaines connues, surtout à l’époque.
Or le travail « impressionnant », vous l'écrivez, représenté par l’étude à laquelle vous vous référez vous-même (cf. NARCAP) conclut "STATUS: Unknown", c’est-à-dire n’explique pas ce cas, particulièrement bien documenté et étudié, regroupant à lui seul, pendant 2 heures et sur 1200 km, observations directes et indirectes :
- plusieurs observations visuelles directes par 3 personnes qualifiées
- plusieurs détections radar, au sol et dans l’avion
- plusieurs détections et mesures par 2 systèmes ELINT de radiogoniométrie
==> il s’agit bien d’une authentification nécessaire et suffisante de la réalité d’un phénomène physique contrôlé, non identifié, non naturel, non humain, aux performances supérieures aux possibilités humaines connues, surtout à l’époque (1957, il y a exactement 50 ans).

lak a écrit:
Maintenant, si on parle effectivement d'un objet volant lumineux à vitesse supersonique sans bang, je suis tout à fait d'accord pour reconnaitre que l'hypothèse de la MHD est effectivement légitime. Pour ce qui est d'intégrer le signal détecté dans cette théorie, à moins de réfuter la théorie de Klass sur ce signal, je n'en vois pas la justification.
L’analyse de Philip J. Klass étant contredite par l’étude du NARCAP, la méthode du doute scientifique induit une prise en compte de l’hypothèse selon laquelle l’ovni observé lors du vol du RB-47 le 17 juillet 1957 ait pu être une machine propulsée par PEMP/MHD.
La fréquence de micro-ondes à 3 GHz est l’optimale pour ioniser l’atmosphère terrestre dense, donc la rendre conductrice afin de notamment pouvoir s’y sustenter et propulser par MHD-gaz à écoulement externe.

- B) Je fais donc ci-dessous un copié/collé d’une de mes réponses à maxbill … qui répond aussi à l’argumentation de Gilles F. (bande S, etc.) :

maxbill dans son post du Ven Aôu 17, 2007 10:45 pm a écrit:
Un jour (il y a longtemps) j'avais acheté une alimentation électrique [...]. Alors on peut dire que cette différence de 4 volts est non naturelle!
Décortiquer le schéma d’une alimentation stabilisée dont la source alternative est le secteur EDF est simple. Calculer son coefficient de régulation amont en fonction des variations de la source (amplitude, fréquence) et donc sa régulation de ligne, calculer son coefficient de régulation aval en fonction de sa charge, de la température, etc., et donc sa régulation de charge, calculer sa tension de ronflement, etc., etc., tous ces calculs sont l’enfance de l’art. Rien de "surnaturel" là-dedans, que l’alim soit en sortie 2 ou 4 fils.
(Votre profil mentionnant "Loisirs : électronique", je me suis permis ces quelques mots qui ont certainement barbé les autres, et peut-être vous même, pardonnez moi)

Citation:
Entre "environ 2,8 GHz" et "3 GHz" par exemple, il n'y a pas de quoi déclencher d'alarme.
Commentaires :
- 1) le ΔF/F est ici de – 6,66 % avec de l’instrumentation de guerre électronique dont l’imprécision est de l’ordre du millième (± 0,1%)
>>> donc ici un coeff. de 66,6 ==> Alarme
- 2) outre la fréquence du signal (F), il ne faut pas oublier la durée d’impulsion mesurée (t) de 2 μs, au lieu de 1 μs qui correspond pour ce paramètre à un Δt/t de + 50% avec de l’instrumentation de guerre électronique dont l’imprécision est de l’ordre du millième (± 0,1%)
>>> donc ici un coeff. de 500 ==> Alarme
- 3) et enfin ne pas oublier non plus la fréquence de répétition (f) de 600 Hz, au lieu de 166,667 kHz qui correspond à un Δf/f de – 276,78% avec de l’instrumentation de guerre électronique dont l’imprécision est de l’ordre du millième (± 0,1%)
>>> donc ici un coeff. de 2767,8 ==> Alarme

Donc 3 alarmes, et pas que d’un "pouième" !

Gare à la généralisation larvée, ici évidemment involontaire maxbill vous concernant contrairement à Philip J. Klass dont c’était la méthode de suggestion.
>>> Le signal comporte 3 caractéristiques :
- sa fréquence (3 GHz)
- sa durée d’impulsion (2 μs)
- sa fréquence de répétition (600 Hz)

Citation:
Je pense que le fait de corréler ces données (qui ne sont presque rien au fond) avec des témoignages, ça c'est beaucoup plus important.
Mais difficile à vérifier... comme d'hab.
Laissons de côté – puisque cela ne semble pas être votre tasse de thé – les données techniques (qui ne sont pas du tout presque rien, loin s’en faut), et comme d’hab, c’est la méthode de suggestion de la généralisation larvée qui a fonctionné : la suggestion qu’un ver pouvait se trouver dans le fruit l’a assimilé à véreux, tout entier.
Beaumarchais a tellement bien décrit le résultat de la recette en concluant : « ... il en reste toujours quelque chose. »

Or de l’étude détaillée du NARCAP, notamment, il apparaît que le ver suggéré n’y était pas (cf. radar de Biloxi + artéfact 180°). Mais ... comme d'hab le fruit a pourri, dame, en 50 ans ! Il y a prescription et « ... il en reste toujours quelque chose. »

- C) Je fais donc ci-dessous un copié/collé d’une de mes réponses à NEMROD34 … qui répond aussi à l’objection de Gilles F. concernant « l'inversion de la charge de la preuve » dont il semble n’avoir pas conscience que c’est lui qui l’inverse pour le cas en question :

NEMROD34 le Jeu Aôu 23, 2007 5:04 pm a écrit:
Ca ce n’est pas scientifique puisque il reste l’hypothèse des plasmas naturels qui remplissent les conditions données, y compris la détection radar. 😉
Il est scientifique de formuler qu’un plasma émettant des micro-ondes pulsées d’une valeur de 2,995 GHz à 3 GHz avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz, phénomène physique contrôlé, mesuré pendant 2 heures se déplaçant sur 1200 km autour d’un jet, et aux performances cinématiques supérieures aux technologies humaines de 1957, n’existe pas à l’état naturel dans l’atmosphère terrestre.

C’est-à-vous qu’incombe la charge de la preuve qu’un tel "plasmoïde" existe à l’état naturel dans notre atmosphère dense ! Wink

Nota : fin des copiés/collés

Cordialement,

Jean.
....................................................................................................

Parler d'enregistrements radar quand on ne connait pas leur fonctionnement est typique du sceptique borné.!!

Cordialement.
JP.
avatar
Mantell
Admin

Messages : 413
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum