X-37B DE RETOUR...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

X-37B DE RETOUR...

Message  Mantell le Jeu 2 Déc - 14:34

flower

Sur Futura-Science:

Une navette miniature qui avait quitté Cap Canaveral en avril revient d'une mission top-secrète de neuf mois. Elle devrait arriver sur Terre demain matin.



La navette qui revient de sa mission devrait atterrir en Californie, sur une base militaire aérienne si les conditions météorologiques le permettent. L’objectif poursuivi par la Nasa en partenariat avec le département militaire américain était de tester de nouvelles technologies qui pourraient éventuellement occuper des navettes spatiales de nouvelle génération. La navette était aussi un bon moyen d’évaluer de nouveaux équipements, des capteurs et du matériel de façon à pouvoir par la suite en équiper les satellites.

L’Air Force n'a pas voulu ébruiter la mission de son véhicule (le X-37B) jusque-là en orbite, même si celui-ci a été suivi par des satellites d’observation au cours de sa mission. Il se distingue par sa taille de seulement 9 mètres (7,6 centimètres de long pour 4,5 mètres d’envergure) en comparaison des autres vaisseaux qui mesurent 37 mètres avec des ailes de plus de 24 mètres de long.

L’armée américaine prévoit d’ores et déjà d’envoyer en mission un second X-37B cet été.

................................




A suivre..!!

A+JP.


Dernière édition par Mantell le Sam 4 Déc - 22:55, édité 1 fois
avatar
Mantell
Admin

Messages : 413
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-37B DE RETOUR...

Message  Mantell le Sam 4 Déc - 22:54

flower


Après une mission secrète de plusieurs mois, la petite navette militaire X-37B s’apprête à revenir sur Terre. La finalité de cet engin spatial de l'US Air Force reste floue. Aux dires des spécialistes, ce programme pourrait préfigurer un engin spatial résolument offensif, capable d’espionner ou de détruire des satellites.

Après avoir tourné autour de la Terre sur des orbites que l’US Air Force s’est efforcée de cacher en les modifiant régulièrement, l’X-37B, un engin automatique ailé, doit atterrir à la façon d’un avion sur la base de Vandenberg en Californie, entre vendredi et lundi prochain. Ce retour sur Terre s'accompagne d'une multitude de questions... qui ne trouveront vraisemblablement aucune réponse.

Si l'on en croit l'USAF, ce programme de « drone spatial » n'a pas d'autre but que de tester de futurs équipements destinés aux satellites militaires et des nouvelles technologies liées à la réutilisation. Autrement dit, il s'agirait que d’un simple véhicule de test orbital. Mais ce prototype, né de l'imagination d'ingénieurs de la Nasa au Marshall Space Flight Center, a été repris en main par l'armée, de sorte qu'on peut penser qu'il pourrait être utilisé à des fins militaires.

Aujourd'hui, la militarisation de l’espace est devenue une réalité. L'économie et les capacités militaires terrestres, aériennes et navales de nombreux pays développés dépendent en effet d'infrastructures à la fois terrestres et spatiales, que l'on qualifiera de duales. Et chacun cherche à sécuriser les siennes tout en se donnant les moyens de démolir celles des autres.

Gérer la militarisation de l'espace, une délicate nécessité

Les États-Unis sont le pays dont l'économie et le dispositif global de défense dépendent le plus de ses systèmes spatiaux. Cependant, la plupart de ces satellites évoluent sur des orbites qui les rendent pratiquement inaccessibles. C'est le cas des constellations utilisées pour les communications, l'observation et l'alerte avancée. La destruction de quelques-uns de ces satellites nécessiterait une attaque d'envergure et n'empêcherait pas ces systèmes de continuer à fonctionner. Jusqu'à présent, seuls des satellites en orbite basse ont pu être détruits ou neutralisés depuis le sol mais de façon visible et prévisible.

D'où le besoin de disposer d'une petite flotte spatiale, capable d’atteindre l'orbite basse et de travailler en toute discrétion. S'il n'existe aucun programme de cette nature, force est de constater que le X-37B peut préfigurer ce type d’engins. S’il s’avère que ce programme doit déboucher sur un engin spatial résolument offensif, il est à craindre que la Chine, voire la Russie, soient contraintes de réagir, le fragile équilibre entre ces agences spatiales pouvant se rompre au seul bénéfice des États-Unis.

En disposant d'un tel avion spatial, les Américains seront les seuls capables d'envoyer en orbite un engin sans qu'aucune autre puissance spatiale soit en mesure de déterminer sa mission. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui car chacun sait ce que font les autres... Sauf avec le X-37B.

......................................

A+JP.
avatar
Mantell
Admin

Messages : 413
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-37B DE RETOUR...

Message  Mantell le Lun 6 Déc - 21:17

flower

Par Rémy Decourt, Futura-Sciences.

Après une mission de 220 jours en orbite, le drone spatial de l’US Air Force a atterri tard dans la soirée de vendredi sur la base aérienne de Vandenberg. Les premières images rendues publiques montrent que son séjour dans l’espace et sa rentrée dans l’atmosphère se sont bien passés. Son éventuelle utilisation militaire reste floue.

Le drone du programme X-37B a atterri vendredi 3 décembre après 220 jours en orbite. Comme le souligne le lieutenant-colonel Troy Giese, directeur du programme X-37B, « la mission s’achève avec succès après que notre engin a accompli tous les objectifs qui lui étaient assignés ».
Atterrissage sans faute pour l'X-37B
Atterrissage sans faute pour l'X-37B. Les quelques traces d’échauffement vues ici et là sur la carlingue de l’engin n’inquiètent en rien. ©️ AF Space Command

Désignant ce drone spatial avant tout comme « un laboratoire orbital conçu pour tester de nouvelles technologies liées à la réutilisation et autres composants destinés aux satellites », Troy Giese a une nouvelle fois éludé la question de la réelle mission du drone et de son rôle futur dans l’arsenal des forces militaires américaines.

De futures missions militaires pour l'X-37B ?

Pourquoi les militaires s'engagent-ils dans un tel programme ? Il faut savoir que, jusqu'ici, pratiquement chaque vol de navette emportait des charges utiles militaires jamais mentionnées dans le manifeste des vols du programme X-37B...
Programme X-37B
Un prochain lancement est d’ores et déjà prévu au printemps 2011. ©️ AF Space Command

Or, avec la fin de l’ère des navettes spatiales, cette stratégie ne peut plus perdurer. La Nasa, en effet, doit désormais confier ses vols à Roskosmos pour envoyer ses astronautes vers la Station spatiale à bord de vaisseaux Soyuz et à des entreprises privées pour le fret (SpaceX, Thales Alenia Space). Les militaires américains, eux, ne peuvent pas se tourner vers le privé ou des puissances étrangères.

Avec sa soute suffisamment vaste pour transporter des charges utiles, les caractéristiques de l'X-37B sont en accord avec les besoins futurs des militaires...


.............

A+JP beer
avatar
Mantell
Admin

Messages : 413
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-37B DE RETOUR...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum